• Ce titre existe<br />en version numérique
L’homme qui m’a donné la vie
Virginia Bart

1972. Le mouvement hippie offre à Daniel Laurent, un étudiant de 22 ans, la porte de sortie rêvée hors d’une réalité qu’il juge terne et d’un monde qu’il perçoit comme une machine à broyer. Daniel Laurent, marié, a une fille, Valérie, qu’il abandonne définitivement un matin de novembre pour partir en Inde et s’engager dans une voie qu’il ne quittera plus, celle de la marginalité et de la vie sauvage. Car, contrairement à ses compagnons des années hippies, Daniel Laurent ne reviendra jamais dans le rang. D’Amsterdam au Cachemire en passant par les Etats-Unis, il passera trente ans ou presque sur la route, sac au dos, dormant à la belle étoile jusque dans les territoires et les conditions les plus hostiles.
De son côté, sa fille passe trente ans ou presque à affronter le vide. Pire encore, la honte. Celle d’être la fille du dérangé, du bon à rien, du salaud. Un père dont elle s’emploie, depuis l’enfance, à nier mentalement l’existence. Elle décide pourtant un jour de partir à sa recherche. Elle le retrouve en Espagne, et découvre un homme aussi monstrueux que charismatique. Un esprit désaxé mais brillant, et surtout un corps spectaculaire et magnifique. Un père qui désormais lui inspire admiration, peur et désir infini.

Un père absent et marginal. Une fille abandonnée. L’histoire chaotique de leur relation. Un récit qui évoque avec justesse la France des années 70 et l’impact du mouvement hippie.

L’homme qui m’a donné la vie -
  • Matériel disponible :
    Finished copy

  • Buchet/Chastel
  • Littérature française
  • Date de parution : 26/08/2010
  • Format : 11,5 x 19,0 cm, 192 p., 14,70 EUR €
  • ISBN 978-2-283-02466-9
Les titres de l'auteur
  • Le meilleur du monde -
À propos de l'auteur