• Ce titre existe<br />en version numérique
L’ombre de nos nuits
Gaëlle Josse

De passage dans une ville sans nom, une femme, dont nous ne connaîtrons pas l’identité, entre au musée. Au cours d’une déambulation distraite, elle est saisie par le Saint Sébastien soigné par Irène, de Georges de la Tour. Devant l’attitude d’Irène, tout en tendresse et en compassion, la femme va revivre les errements d’une histoire d’amour passée.

En parallèle, nous suivons Georges de la Tour à Paris, pendant la création du Saint Sébastien, alors qu’il a pour projet de présenter le tableau au roi de France. Deux voix se font écho, celle du peintre et celle de Laurent, son apprenti, chargé de copier le tableau.

Au fil des deux histoires qui se chevauchent, avec la toile pour fil conducteur, les deux époques s’entrelacent, se complètent, jusqu’à donner chair au récit.

Comment dire la dépendance amoureuse et l'aveuglement? Le don de soi est-il suffisant pour être aimé en retour? Nous sommes des êtres désirants et déraisonnables, toujours en attente de l’amour qui nous sauvera. L'art nous tend son miroir et nous invite à y explorer notre propre reflet. Il n'en finit pas de questionner nos vies...

L’ombre de nos nuits -
  • Feuilleter
  • Les Éditions Noir sur Blanc
  • Notabilia
  • Roman
  • Date de parution : 07/01/2016
  • Format : 12,8 x 20 cm, 192 p., 15,00 EUR €
  • ISBN 978-2-88250-401-2
Les titres de l'auteur
  • Une longue impatience -
    Ce titre existe<br />en version numérique
  • Le Dernier Gardien d’Ellis Island -
À propos de l'auteur