• Nouveauté
  • Ce titre existe<br />en version numérique

J’ai l’œil, je n’oublie à peu près rien, ce que j’ai oublié, je l’invente. J’ai toujours fait ça, comme ça, c’était mon rôle dans la famille, jusqu’à la mort de la grand-mère Lucie, la vraie mort, la seconde. Elle ne voulait personne d’autre pour lui raconter, elle disait qu’avec moi elle voyait mieux qu’avant son attaque.

Le Franprix de la rue du Rendez-vous, à Paris. Ils sont trois: une femme, qui regarde; Gordana, une caissière; et l’homme encore jeune qui s’obstine à passer en caisse 4, celle de Gordana, chaque vendredi matin. Cette femme qui regarde, Jeanne Santoire, est celle qui dit je. C’est par elle que tout existe. Elle imagine, suppose, une vie, des vies, au présent, au futur et au passé, pour Gordana et pour l’homme. Elle creuse aussi des galeries dans sa propre vie qu’elle revisite et recompose. On apprendra qu’elle est fille de commerçants de province, a eu une grand-mère aveugle, a exercé le métier de comptable, a aimé un homme et que cet homme est parti.

Nos vies, nouvel opus de Marie-Hélène Lafon, raconte les solitudes urbaines. Ce texte a comme point de départ une nouvelle, Gordana, publiée au Chemin de fer (2012). Depuis Le Soir du chien, son premier roman (2001), Marie-Hélène Lafon construit une œuvre exigeante qui, livre après livre, séduit un large public.

Nos vies -
  • Feuilleter
  • Buchet/Chastel
  • Littérature française
  • Roman
  • Date de parution : 24/08/2017
  • Format : 11,5 x 19,0 cm, 192 p., 15,00 EUR €
  • ISBN 978-2-283-02976-3
Les titres de l'auteur
  • Histoires -
    Ce titre existe<br />en version numérique
  • Joseph -
  • Mo -
  • Album -
  • Les Pays -
  • L’Annonce -
  • Les Derniers Indiens -
  • Mo -
  • Liturgie -
  • Le Soir du chien -
À propos de l'auteur

Droits de traduction cédés

Poland, Polish, Wydawnictwo Literackie

Couvertures des éditions étrangères